:: Cachots :: Les cendres... Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

après les cours (libre)

avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 27/11/2016
Sang : mêlé
Statut : célibataire
Feat : Je Chang Wook / crédit carole71
10 eme année
Voir le profil de l'utilisateur




Shion Leing
10 eme année
Dim 27 Nov - 15:10
Après les cours j'ai pris l'habitude cela depuis plusieurs années d'aller faire un tour autour de poudlard soit du coté du parc soit du coté du lac noir. au fil des saisons on peut voir la nature changer. Est ce que je suis un doux rêveur? Oui on pourrait utiliser ce terme. Tout comme on pourrait en utiliser d'autres de moins gentil. Il est vrai qu'on ne peut pas plaire à tout le monde mais en même je ne suis pas du genre à m'offusquer. Je vis ma petite vie, j'étudie je suis sociable. Je sais par expérience que parfois les personnes qui se veulent méchante ne sont pas forcément comme ça. Aujourd'hui a été une longue journée. Arrivé aux abords du lac je m'assois contre un arbre et je regarde le lac noir tout en marmonnant.

"L'automne est bien arrivé"

 Je sors de mon sac un calepin et je commence à dessiner.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 234
Date d'inscription : 25/11/2016
Sang : mêlée
Feat : Natalia Dyer
Prefet - 8eme année
Voir le profil de l'utilisateur




Abigail Moore
Prefet - 8eme année
Lun 28 Nov - 9:43
J'étais assez tourmentée ces derniers temps et j'avais besoin de prendre un peu l'air. Je cachais à ceux autour de moi la vérité mais peut-être devrais-je en parler à mes amis? Je n'en étais pas sûre. J'ai préféré aller me recueillir sur le bord du lac noir afin de pouvoir trouver de l'inspiration à mes textes. Le calme de la nature m'inspirait beaucoup pour mes textes nostalgiques et mélancoliques.
C'est alors que j'aperçu un garçon contre un arbre un peu plus loin qui semblait chercher l'inspiration lui aussi puisqu'il semblait dessiner. Moi aussi parfois j'aimais prendre mes crayons et afficher le monde tel que je le voyais sur une feuille de papier. Ma nature timide me disait de le laisser tranquille, qu'il avait peut-être besoin d'être seul lui aussi. Lui aussi? Avais-je vraiment besoin d'être seule ou alors avais-je besoin de compagnie pour ne pas me laisser emporter par le courant de l'eau?
Je me levais alors et me dirigeais timidement vers lui observant son dessin avant de lâcher discrètement un "Bonjour" avant de me passer la main dans les cheveux. Je n'avais pas pour habitude d'aborder les gens comme ça, c'était même l'une des première fois que j'osais le faire.
Tu dessines souvent ici? Est-ce que tu as des dessins terminés que je pourrai voir?
Je sentais mes joues devenir écarlate et je fis un pas en arrière quand il me regarda.

Je... désolé, je devrais peut-être te laisser seul, je...
Je ne comprenais pas pourquoi le fait d’interagir avec un inconnu me bloquait tant. J'espérais seulement ne pas l'avoir dérangé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 27/11/2016
Sang : mêlé
Statut : célibataire
Feat : Je Chang Wook / crédit carole71
10 eme année
Voir le profil de l'utilisateur




Shion Leing
10 eme année
Lun 28 Nov - 11:20
Le dessin a toujours été quelques choses qui m'apaisait, me calmait. Pourquoi? Je ne sais pas vraiment le pourquoi du comment je sais juste que c'est ainsi. Ce que je dessine? Des paysages, des portraits, des animaux, des planches d'anatomie. Je dirais que ça dépend de mes humeurs. Parfois j'aime dessiner des souvenirs ou tout simplement ce qui me passe par la tête. Par exemple aujourd'hui mes traits de crayons prennent la forme peu à peu d'une fillette d'une dizaine d'année entrain d'admirer la neige. Qui est cette fillette? Ma petite soeur. Elle me manque beaucoup même si cela fait plusieurs années qu'elle est morte. Je ressens le besoins de l'a dessiner comme pour garder en mémoire qui elle était, garder en mémoire des souvenirs. Un peu perdu dans mes pensées j'entends un bonjour, je n'y prêtes pas beaucoup d'attention. à dire la vérité les gens dise bonjour avant de passer leurs chemins. Les gens qui viennent se promener ici à cette heure si ne veulent généralement pas être trop déranger. La voix reprend. Je lève mon regard pour croiser celui d'une fille. Je dirais un peu plus jeune. Je ne l'ai jamais croisé. Elle ne doit pas faire partie de ma maison. C'est avec beaucoup de douceur que je prends la parole

"Bonjour, je suis désolé j'étais un peu perdu dans mes pensées...Oui ça m'arrive assez souvent de venir ici. Pour dessiner, ou tout simplement pour regarder le paysages changer au fil des saisons."


Je regarde dans mon sac et en sort un carnet rempli de dessins de planches anatomiques. Je reprends

"Sur moi là je peux te montrer ce carnet mais je dessine autre chose c'est un carnet qui me sert pour mes cours. J'aime bien dessiner des souvenirs, paysages"


Je me rend compte que je parle mais que je ne me suis pas présenter. ça serait la moindre des chose. Je reprends

"Je me prénomme Shion. Tu n'as pas à être désolé ça ne me dérange pas que tu sois là. quel est ton nom? Tu aime bien le dessin?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 234
Date d'inscription : 25/11/2016
Sang : mêlée
Feat : Natalia Dyer
Prefet - 8eme année
Voir le profil de l'utilisateur




Abigail Moore
Prefet - 8eme année
Lun 28 Nov - 15:36
Je me sentis alors rassurée, rassurée de voir qu'il ne m'avait pas demandé de le laisser seul. J'avais vraiment peur d'être un poids pour les gens et à cet instant précis j'en avais vraiment eu l'impression jusqu'à ce qu'ils me tendent son carnet. Impatiente, j'avais commencé à l'ouvrir afin de contempler ses œuvres quand il se présenta. La gêne monta en moi, passionnée d'art, j'avais laissé ma politesse de coté afin de regarder ses dessins. Je refermais alors instantanément son carnet afin de continuer de l'écouter.

Il s'appelle donc Shion, ce n'était pas un nom courant mais aux traits de son visage, je me doutais bien qu'il avait des origines mais je préféré éviter de faire la remarque. Il y avait déjà assez de problème entre les sang-pur et les sang-mêlées. Je n'avais pas envie de faire croire que j'étais une personne qui accordée de l'importance à des détails aussi futile. Il fallait tout de même que je trouve quelque chose à lui dire et commencer par me présenter à mon tour me paraissait être un bon choix.

"Moi c'est Abigail, mais tu peux m'appeler Abi si tu préfère."

Ma confiance grimpait en moi tout comme les secondes s'écoulaient. Shion avait l'air d'être un garçon gentil et je pense que j'ai pas grand à chose à craindre de lui. Il me demande alors si j'aime bien le dessin et il me fallait maintenant lui avouer que oui.

"J'adore toutes les formes d'art et le dessin y comprit. Je dessine parfois aussi à mes temps perdu, mais je suis avant tout une musicienne. Mais je fais aussi un peu de photographie avec des appareils moldus"

Mince, je venais d'ouvertement avouer mes origines. Et si il n'aimait pas les moldus? Et si les sang-mêlés étaient pour lui un problème?

"Je... enfin euh..."

Je perdais mes mots, j'avais peur et pourtant il n'avait pas l'air de montrer le moindre signe d'agression.

"Ma mère est moldu donc j'ai vécu avec leur culture que j'apprécie grandement." avouais-je alors en tenant mes mains croisés en me dandinant montrant alors que je n'étais soudainement plus à l'aise.

J'hésitais à m'enfuir mais j'avais tellement envie de savoir ce qu'il dessinait que je pris mon courage à deux mains après avoir prit une grande inspiration.

"Je... ça te ne dérange pas?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 27/11/2016
Sang : mêlé
Statut : célibataire
Feat : Je Chang Wook / crédit carole71
10 eme année
Voir le profil de l'utilisateur




Shion Leing
10 eme année
Lun 28 Nov - 17:53
Abigail c'est donc le prénom de la miss. C'est un très joli prénom. Elle rajoute qu'on peut utiliser le diminutif d'Abi je tacherai de m'en souvenir. C'est avec beaucoup d'attention que je l'écoute parler. Elle semble beaucoup aimer l'art en général ça peut se sentir quand elle parle. Mais en même temps quand je regarde son regard je peux y lire une certaine tristesse, un certain mal être. Elle a des origines moldus tout comme moi. Elle semble avoir peur d'être juger. C'est avec beaucoup de douceur que je prends la parole pour dire

"ça ne me dérange pas. Tu sais mon père est moldu je vis aussi leur culture et j'aime beaucoup. Mon père aime beaucoup la photographie, moi je préfère la vidéo, le montage vidéo c'est très interessant je ne sais pas si tu connais."


Je l'invite à s'asseoir après tout je ne vais pas l'a manger elle sera peut être mieux que planté là debout. Je reprends

"Je pense que le fais d'être sang mêlé n'est pas une tarre loin de là. Je dirais même que c'est une force. Car on apprend a réfléchir aussi sans magie. La magie ne peut pas toujours tout régler."


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 234
Date d'inscription : 25/11/2016
Sang : mêlée
Feat : Natalia Dyer
Prefet - 8eme année
Voir le profil de l'utilisateur




Abigail Moore
Prefet - 8eme année
Lun 28 Nov - 18:08
Je fus fortement surprise d'apprendre que le garçon que j'avais en face de moi aussi a un parent moldus. Cela me rassura, je me sentais plus sereine, plus libre. Je n'avais plus peur d'être jugée, bien au contraire, je savais que ça n'arriverait pas. J'ai eu tellement de mauvaise expérience qu'aujourd'hui, je préfère me faire discrète alors pour une fois que les choses sont mis au clair dès le début, ça me permettra d'entamer une relation qui se base sur l'honnêteté dès le début ce qui était un luxe pour moi qui n'osait pas m'affirmer. Je suis heureuse de savoir que son père aime aussi la photographie et c'est alors qu'il m'explique qu'il préfère les montages vidéos. J'avais quelque base mais je n'étais pas spécialement douée pour cela. C'est alors que je le vis me faire signe de m'asseoir et sans hésiter, j'acceptais sa proposition. Je n'aimais pas être debout devant quelqu'un assit, j'avais l'impression de marquer ma domination alors que ce n'était pas le cas. Je n'aimais pas ce jeu de dominé/dominant. Chaque personne est égale à mes yeux. 

Je me posais alors dans l'herbe le regardant alors dans les yeux, c'était une façon pour moi de dire que j'étais sereine, accepter le contact des yeux. Je l'écoutais alors parler des sang-mêlés et je me rendis alors compte que je partageais exactement les même idées alors que je ne m'étais jamais vraiment penché sur la question.

"Je ne savais pas que ton père était un moldu, ça me rassure, j'ai eu pas mal de mauvaise expérience avec certains puristes. Je n'y connais pas grand chose en montage vidéo, peut-être que tu pourrais m'expliquer quelques trucs dessus?" je fis une petite pause avant de reprendre.
"Et jamais je me suis penchée sur la question, mais je partage le même avis que toi sur les sang-mêlés et le fait que la magie ne peut pas tout régler."

Shion avait l'air d'un garçon très ouvert et c'était plutôt agréable de voir ça, les poufsouffle ne m'ont pour le moment jamais déçu et je ne pense pas qu'il réussira à me décevoir. J'osais alors enfin regarder dans son carnet pour pouvoir voir ses dessins. Je pouvais alors voir de nombreux paysage dont celui où nous étions lui et moi aujourd'hui, mais aussi d'autres lieux que je ne connaissais pas. Il y avait certains dessins qui comme il me l'avait dit, semblait être des souvenirs. Il y avait un visage aussi, un portrait qui revenait souvent. Celui d'une jeune fille ayant des traits de ressemblance avec lui.

"Cette fille, elle a l'air de compter pour toi et elle te ressemble un peu, c'est quelqu'un de ta famille? En tout cas, elle a de la chance d'avoir le droit de prendre la pose pour quelqu'un d'aussi talentueux que toi."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 27/11/2016
Sang : mêlé
Statut : célibataire
Feat : Je Chang Wook / crédit carole71
10 eme année
Voir le profil de l'utilisateur




Shion Leing
10 eme année
Lun 28 Nov - 18:22
Le jugements, les préjugés peuvent faire beaucoup de mal. Tout comme le regard des autres. Nous sommes tous différents. Parfois la différences fait peur. Si on prend l'exemple des sang mêlés et des sang purs. Ces derniers ont peur d'être détroner ils ne comprennent pas comment des nés moldus peuvent avoir des capacités pour développer la magie donc ils réagissent pour la plupart par méchanceté et cruauté. Mais enfin de compte il existe cependant des exeptions il ne faut pas tout mettre dans le même panier. J'écoute avec beaucoup d'attention Abigail parler. C'est avec beaucoup de douceur que je dis

"Je te montrerai si tu veux. Tu utilise quoi comme appareil photo?"


Je l'a regarde commencé à feuilleter le carnet. Bien qu'il y est pas mal de planche d'anatomie il y a aussi des paysages et des portraits de kotoko. Je reste un moment pensif avant de répondre à sa question

"Oui elle compte beaucoup à mes yeux. Son nom est Kotoko. Elle aurait 19 ans aujourd'hui. Le dessin est la seule chose qui me reste d'elle. Garder en mémoire la fillette qu'elle était. Je n'aime pas beaucoup en parler et excuse moi c'est pas très agréable à entendre mes lamentations sur le sujet."

Je ne parle pas souvent de ma soeur ni de ma mère. J'ai pris l'habitude de garder toute la souffrance en moi je n'ai pas le droit de l'imposer aux personnes qui m'entoure. Je me dois d'être fort. Je dois me dire que la mort fait partie de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 234
Date d'inscription : 25/11/2016
Sang : mêlée
Feat : Natalia Dyer
Prefet - 8eme année
Voir le profil de l'utilisateur




Abigail Moore
Prefet - 8eme année
Lun 28 Nov - 18:41
Quand il me propose de me montrer comment faire des montages vidéos, j'ai commencé à avoir un frisson. J'adorais apprendre et de nouvelles connaissances étaient pour moi un trésor. C'est alors qu'il m'a demandé quel appareil j'utilisais. Beaucoup de moldu ont rit en voyant mon appareil mais pourtant, je l'aimais vraiment beaucoup.

"J'utilise un Lomo'Instant Wide. C'est un appareil photo qui prend des photo en instantané. Avec la photo qui sort de l'appareil, on attend deux minutes et l'image est enfin dessus et c'est bon. J'adore ce coté un peu ancien mais je voulais un appareil assez récent pour avoir des réglages, c'est pour ça que j'ai choisit celui-ci."

Je décidais alors de m'interrompre moi-même, je pourrai parler des heures de cette appareil mais je préférais éviter de peur d'ennuyer les gens. Il me parla alors de sa sœur, Kotoko. Il dit qu'elle aurait dix-neuf ans aujourd'hui? Est-ce que ça voulait dire... bien sûr que c'est ce que ça voulait dire. Je pensais alors à Mary, ma sœur que je n'ai jamais connu et je sentis alors des larmes couler de mes yeux. Je m'étais haïe à ce moment là, j'avais l'impression de ramener les choses à moi alors que lui aussi allait mal.


"Je comprend... je... j'ai perdu ma sœur cet été. Enfin, je ne sais pas si on peut vraiment dire perdu..."

C'est vrai après tout, elle est morte à sa naissance, peut-on vraiment considérer que j'ai eu une sœur ou pas? L'ai-je alors vraiment perdu? C'est une question que je n'ai pas osé poser à mes parents. Il n'y avait qu'à Alice que je lui avait demandé et elle n'avait pas réponse, elle était fille unique et ne pouvait pas vraiment se mettre à ma place. Je me sentis alors coupable de lui avoir parler de ça. J'avais l'impression de lui avoir ouvertement dit:"Ha toi aussi, bah moi c'est plus récent alors réconforte moi". Je m'en voulais sincèrement et je ne savais plus quoi dire. Je ne sais pas si je l'avais vexé ou si au contraire, ça l'aider à se sentir moins seul. Dans mon cas, je me n'avais plus l'impression d'être là, à pied joint sans savoir lequel mettre devant. J'avais maintenant l'impression que je pouvais faire un premier pas et ça me faisait du bien. Cette pensée m'envenima alors le cœur, je profitais de son malheur pour me rendre plus heureuse et cela ne me ressemblait pas. En me torturant ainsi l'esprit, je sentais d'autres larmes couler sur mes joues et j'espérais sincèrement ne pas avoir à partir à cause de cela. J'aurai tellement honte de partir en larme, seule. Je repensais alors à la phrase que je lui avait dit. Je ne l'avais même pas finit, comme si j'attendais à ce qu'il me réponde quelque chose. Il fallait que j'ose ajouter des mots afin de ne pas paraître égoïste.

"Je... je veux dire que..." soufflais-je en pleurant, incapable d'aligner plus de mot.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 27/11/2016
Sang : mêlé
Statut : célibataire
Feat : Je Chang Wook / crédit carole71
10 eme année
Voir le profil de l'utilisateur




Shion Leing
10 eme année
Lun 28 Nov - 22:04
J'écoute avec beaucoup d'attention Abigail me parler du matériel qu'elle utilise pour faire la photographie. Elle aime donc les photos ancienne. J'avoue que ça a un certain charme. Mon père lui utilise souvent des photos argentique. ça a un certain charme ainsi que le noir et blanc. ça fait ressortir plus les émotions je trouve. ça donne une âme plus profonde à ce qu'on veut montrer.

"J'aime beaucoup les photos anciennes. Mon père utilise beaucoup le noir et blanc et l'argenctique."

De mon enfance je n'ai pas de photos. elles ont toutes brulées dans l'incendie de notre maison à Séoul. Malgré ma nostalgie et ma peine face à ma soeur je peux sentir la souffrance de la miss. Elle aussi a perdu sa soeur. Je vois des larmes couler sur ses joues. Instinctivement comme je l'aurais fais avec ma petite soeur je l'a prend dans mes bras et commence à faire des petits ronds dans son dos tout en disant

"Pleurer ça fait du bien...Les gens qu'on perd continue a vivre dans notre coeur....Là doucement...Tu peux pleurer tu te sentiras mieux après."

Dans ma voix il y a beaucoup de douceur et de sincérité.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 234
Date d'inscription : 25/11/2016
Sang : mêlée
Feat : Natalia Dyer
Prefet - 8eme année
Voir le profil de l'utilisateur




Abigail Moore
Prefet - 8eme année
Lun 28 Nov - 22:57
J'étais véritablement qu'il me prenne dans ses bras afin de me consoler. Je me sentais si mal à l'aise, non pas que je n'aimais pas sa présence mais le fait que je lui ai rappelé la perte de sa sœur et qu'après ça, au lieu que j'essaye de le réconforter ou au moins de montrer mon empathie, c'est lui qui me réconforte. Je sentais sa main passer dans mon dos et quand j'y réfléchissais, il était la première personne à Poudlard à l'apprendre. Pourquoi lui et pas mes amis de Serdaigle? Je ne le connaissais pas et pourtant, j'avais osé lui dire ça? Je ne voulais pas que ça se sache, j'avais terriblement peur que certains s'en servent pour m'atteindre et j'avais été assez stupide pour révéler mon secret à un inconnu. Je n'avais plus le choix, je ne pouvais pas revenir en arrière pour changer les choses. Il fallait assumer les conséquences de ses actes. Ma curiosité me coûtera peut-être cher aujourd'hui, à avoir voulu voir ses dessins, je me suis placée dans une position de danger.

Je ne pouvais pourtant pas être agressive avec lui. Je ne pouvais pas insister en lui demandant de faire comme si il n'avait rien entendu, ça n'était pas juste de ma part. Une partie de moi se sentit en insécurité et voulait hurler sur Shion, le menacer afin qu'il ne dise rien. Cependant, la personne que je suis ne pourrai pas faire quelque chose d'aussi ignoble, bien au contraire, j'avais envie d'en parler mais je ne pense pas qu'il soit la bonne personne. Après tout, il a connu ça aussi et n'a peut-être pas envie de se remémorer cela. D'un coté, il a justement connu ça et me dire comment il a surmonté ça. Mais il pourrait très bien être vexé, après tout, je n'ai pas vraiment connu ma sœur, je n'ai normalement pas eu le temps de m'attacher à elle et pourtant... Lorsque j'avais apprit que j'allais avoir une sœur, j'avais composé une chanson pour son arriver, une petite berceuse pour elle, j'avais imaginé l'emmener à la fête foraine ou dans des salles de jeux pour la voir sourire. Mais tout cela était partie en fumée.

Je relevais la tête que j'avais abrité dans ses bras afin de respirer plus sainement et sans comprendre pourquoi, je l'ai serré dans mes bras, comme si j'avais besoin d'affection. Très vite, j'ai relâché mon emprise avant de m'écarter un peu de lui en lui souriant.

"Je suis désolé de t'avoir rappeler ça et encore plus d'avoir porté l'attention sur moi. J'aimerai faire quelque chose pour te remercier de ta gentillesse mais je ne sais pas quoi... on s'est échangé quelques mots seulement et tu m'as prise dans tes bras pour réconforter, je... je ne sais pas quoi dire à part merci. Je... si je peux faire quoi que ce soit, n'hésite pas je..."
Je sentais encore des larmes couler sur mon visage mais je sentais aussi ma force vitale remonter en moi. Je ne me laisserai pas retomber dans le désespoir devant lui, pas aujourd'hui, ni même demain. Et puis je n'avais pas envie que l'on me voit comme ça, les rumeurs circuleraient tellement vite. Si on apprend que j'ai quitté les larmes aux yeux la présence de ce garçon qui m'avait prit dans ses bras, nombreux seront ceux qui s'imagineront des films et comment le leur en vouloir? Mais cela ne ferait que lui porter préjudice. Il fallait que j'essuie ces larmes et que je reprenne mes esprits.

"Je n'ai pas grand chose sur moi, mais si tu veux, je peux te montrer les textes que j'écris afin de te partager mon art aussi? Dis comme ça, ça sonne un peu faux à mon oreille, mais c'est vraiment tout ce qui me vient à l'idée..."
J'avais l'impression d'être une fille de treize ans devant un garçon pour la première fois alors qu'en réalité, j'avais juste peur de l'avoir blessé. Shion est une personne de confiance, j'en étais certaine, mais j'ai toujours eu tendance à vouloir en faire trop pour me faire pardonner pour des choses que je n'ai parfois même pas fait. Je pris alors un cahier dans lequel j'écrivais mes chansons, il y avait là toutes les musiques que j'avais écrite, celle pour Alice, pour mes parents, pour mon simple plaisir mais aussi la berceuse pour Mary. Toutes mes chansons y étaient. Un sourire osa se dessiner sur mes lèvres quand je lui tendis.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 27/11/2016
Sang : mêlé
Statut : célibataire
Feat : Je Chang Wook / crédit carole71
10 eme année
Voir le profil de l'utilisateur




Shion Leing
10 eme année
Mar 29 Nov - 8:59
Je la laisse pleurer, se n'est jamais bons de garder toute la souffrance en soit suite à la perte d'un être cher. Bien que je l'ai fais je sais que c'est pas la meilleur solution. Abigail semble se calmer un peu elle se détache. Je l'observe, je l'écoute parler. Non il ne faut pas qu'elle soit désolée il n'y a aucun mal, vraiment. Par mon éducation par mes coutumes c'est ancré en moi. Ma façon d'être, respectueux, protecteur. Mon père m'a toujours élevé dans ces traditions et je lui en suis très reconnaissant. C'est avec beaucoup de douceur que je prends la parole pour dire

"Pour me remercier ça serait gentil de ne pas parler de ma soeur autour de toi. Je ferais de même pour toi. Nous avons tous besoins de paix de jardins secrets."


Elle me propose de me faire lire quelques textes à elle comme un échange au niveau de l'art. J'hoche la tête ça serait avec plaisir. Elle ne tarde pas à me tendre un petit carnet que je prends dans mes mains.

"Merci"

C'est avec beaucoup de précautions que je commence à le feuilleté. Son écriture est douce et emplit de sentiment.

"Ils sont très beaux tes textes."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 234
Date d'inscription : 25/11/2016
Sang : mêlée
Feat : Natalia Dyer
Prefet - 8eme année
Voir le profil de l'utilisateur




Abigail Moore
Prefet - 8eme année
Mar 29 Nov - 11:21
Shion avait raison, nous avons tous besoin de paix dans nos jardins secrets. Malgré la scène précédente, je lui souriais en essuyant mes dernières larme. J'étais contente qu'il ait dit qu'il ne parlerait pas de ma sœur. Mes amis m'en auraient très certainement voulu d'avoir préféré faire confiance à un inconnu plutôt qu'à eux.

"Merci, je garderai la discrétion à propos de ta sœur. Je... c'est bizarre, tu es la première personne à qui j'en parle à Poudlard. Même mes amis n'en savent rien, j'esquive le sujet quand j'ai l'air triste afin qu'il n'en sache rien. Je crois qu'en réalité, j'ai peur que si ça ce sache, certaines personnes qui ne me portent pas très bien dans leur cœur s'en servent comme arme contre moi."

Je le voyais alors lire mes textes et je commençais alors à rougir. Certaines de mes chansons n'avaient jamais été chanté en public puisque parmi mes textes, il y en avait qui dévoilaient le grand intérêt que je porte à mon amie Alice. Je fus alors soulagée d'entendre cet agréable compliment sur mes créations. J'avais toujours eu peur d'exposer ce que je faisais et le fait d'avoir un inconnu (enfin si je peux encore dire inconnu) qui me complimentait me faisait du bien.

"Merci beaucoup. En général, j'ose pas trop montrer mes textes mais je sais pas pourquoi, tu as une aura de quiétude autourtoi qui me met en confiance. Dis, je ne t'ai même pas demandé. En quelle année tu es et aussi en quelle filière de ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 27/11/2016
Sang : mêlé
Statut : célibataire
Feat : Je Chang Wook / crédit carole71
10 eme année
Voir le profil de l'utilisateur




Shion Leing
10 eme année
Mar 29 Nov - 13:13
Je pourrais aussi dire qu'Abigail est une des premières personnes à qui j'ai osé me confier concernant ma petite soeur. Pourquoi? Je ne sais pas. Il y a un dicton moldu qui dit que parfois ça fait du bien de parler à des personnes neutre de se confier à des personnes qui nous connaissent pas et surtout qui ne jugent pas. Beaucoup de choses peuvent être utiliser comme armes contre de nous. Nos émotions, nos souvenirs, nos peurs, notre douleur. Les épouvantards utilisent nos peur pour nous faire souffrir et perdre nos moyens, l'occlumencie peut être utiliser comme arme, et je ne parle pas du sortilège du doloris.

"C'est vrai que certaines personnes pourraient utiliser le décès d'un proche pour faire du mal. Mais on peut aussi en faire une force en quelques sorte. Quelques choses qui nous pousse à continuer"

C'est ce que j'ai fais avec Kotoko. En choississant la voix de la médecine magique voir médecine moldus en parallèle j'ai développé une certaine force. Abigail me demande ce que je fais comme études. Tout en continuant de lire ses textes je dis

"Je suis en dixième année j'ai 21 ans. J'ai décidé de choisir la filière de la médecine magique et en parallèle j'étudie aussi la médecine moldu. Je pars du principe que les deux sont complémentaires mais bien sur je ne m'amuse pas à le dire aux professeurs qui ne pronent que la baguette magique pour des sorts diagnostic en oubliant parfois l'humain qu'il y a derrière une personnes malades ou blessé. Et toi? Il me semble que tu es plus jeune que moi. Mon instinct me pousserais à penser que tu es dans l'artistique. Je me trompe?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 234
Date d'inscription : 25/11/2016
Sang : mêlée
Feat : Natalia Dyer
Prefet - 8eme année
Voir le profil de l'utilisateur




Abigail Moore
Prefet - 8eme année
Mar 29 Nov - 13:46
Pourrait? Certaines personnes se jetteraient sur ça juste pour s'amuser à me faire du mal. J'en connais certains qui seraient capable de m'appeler par le nom de ma sœur juste pour me rendre dingue. Je ne vois pas comment est-ce qu'on peut en faire une force. J'ai même faillit abandonner le monde des sorciers afin de rester auprès de ma mère. Peut-être qu'avec le temps, j'y trouverai une source de force mais aujourd'hui, ce n'est pas encore le cas. Elle aurait eu dix-neuf ans aujourd'hui a-t-il dit? Sur ses dessins elle semblait être plus jeune que moi lorsque je suis arrivée ici. Est-ce pour cela qu'il dit que ça nous pousse à continuer? Vais-je avoir une révélation plus tard? Je préférais ne pas lui demander.

Il est donc en médecine? Après ce qui est arrivé à ma mère, j'ai hésité à y aller aussi, mais ce n'était pas ma voie. Je n'aurai pas pu faire un travail que j'aurai choisi à cause d'un drame. Partir tous les matins avec l'idée que je faisais ça à cause de ma sœur décédée, ça n'aurait pas été viable. Je suis cependant d'accord avec lui sur le fait que la médecine moldu et magique sont complémentaires et je hoche la tête pour lui dire que je suis de son point de vu.

Son instinct le pousse à penser que je suis dans l'artistique? J'ai l'impression qu'il lit en moi comme dans un livre, c'est à la fois effrayant mais aussi agréable. J'ai l'impression d'être comprise par quelqu'un et cela me procure un certains réconfort. Après, je dis qu'il lit en moi comme dans un livre mais d'un coté, il lit mon cahier de chanson, c'est tout de même un sacré indice. Qui plus est, j'ai été le voir parce qu'il dessinait.
"J'ai hésité à faire médecine." déclarai-je alors.
"Mais finalement, j'ai choisi l'art. Ton instinct ne te trompe pas. Je suis dans la musique, d'où toutes ces chansons."

Je sentais que mon visage changeait pour une véritable expression de joie sur celui-ci. Discuter avec lui me faisait beaucoup de bien.

"Est-ce que ton instinct arrive à te dire autre chose?" demandais-je alors en le regardant.

Je me rendis alors compte que cela ressemblait au technique de drague que l'on voyait dans les films des années quatre-vingt-dix un peu ringard et j'espérais alors qu'il ne me voyait pas comme ça. Ce n'était pas dans mon but. C'est juste que je trouvais ça amusant le fait qu'il m'ait autant comprise et que je voulais savoir si il arrivait à voir encore autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 27/11/2016
Sang : mêlé
Statut : célibataire
Feat : Je Chang Wook / crédit carole71
10 eme année
Voir le profil de l'utilisateur




Shion Leing
10 eme année
Mar 29 Nov - 13:59
Il y a des personnes qui écrivent des chansons suelemnt pour écrire et d'autres qui ont le don d'écrire avec leur coeur, leurs âme, leur vécu. Abigail fait parti des personnes qui écrivent avec émotions. ça peut se lire et se voir très rapidement. Elle m'avoua qu'elel a hésité avec la médecine mais qu'effectivement elle est bien dans l'art. Dans la musique. Personnellement c'est quelques choses que je n'aurais jamais pu faire. Trop timide pour jouer devant un public. Je dis avec beaucoup de douceur

"C'est admirable les études artistiques. Etant timide et un poil réservé de nature je ne pense pas que j'aurais eu la force de suivre cette voix."

Je lève mon regard de son carnet pour plonger mon regard dans le sien en entendant sa question. J'aime bien suivre mon instinct. Certaines personnes ont parfois l'impression que je lis en eux mais je n'ai pas cette capacité. Et heureusement je dirais. Non je suis de nature observateur et à l'écoute. Avec douceur je dis

"J'observe beaucoup. Certains de mes camarades ont parfois tendances à penser que je lis en eux mais se n'est pas le cas. Chaque détail apporte une indication. Par exemple si je regarde tes mains je peux remarquer que ta peau qui semble très fines ce qui peut me pousser à en déduire que ta peau doit marqué très vite quand tu te cognes quelques part."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 234
Date d'inscription : 25/11/2016
Sang : mêlée
Feat : Natalia Dyer
Prefet - 8eme année
Voir le profil de l'utilisateur




Abigail Moore
Prefet - 8eme année
Mar 29 Nov - 14:25
Il se disait être timide? Je ne sais même plus comment me décrire moi même dans ce cas la. Lorsque l'on s'est rencontrés, j'arrivais à peine à aligner plus de deux mots. Pourtant, elle est vraie que je n'avais pas peur de chanter en public, peut-être que c'est dû à Alice qui prenait l'attention sur elle lorsque je jouais.

"Tu sais, je pense être plus timide que toi, la preuve étant que j'arrivais même pas à dire plus d'un mot sans bafouiller quand je t'ai adressé la première fois la parole. Je crois que si je suis là aujourd'hui c'est parce que ma meilleure amie m'a donnée confiance en moi en fait."

Je le vois alors observer mes mains avant qu'il ne m'explique qu'il est observateur. Il remarque alors que ma peau est fine et en effet, elle marque facilement. Appréciant tout de même avoir le dernier mot, je ne peux m'empêcher d'y ajouter quelque chose.

"Tu as raison pour ma peau et le fait qu'elle marque très vite. Mais en regardant mes mains de plus près, tu aurais aussi pu y voir que sur ma main gauche, je n'ai pas d'ongles longs et mes doigts ont de la corne et que ma main droite a des ongles. C'est un autre indice quant au fait que je sois musicienne et qui plus est, guitariste."

J'avais l'impression de le prendre de haut et je ne pu alors m'empêcher d'ajouter:

"Mais c'est déjà impressionnant, ce n'est pas le genre de détail auquel je fais attention en fait. En fait, t'es une sorte de Sherlock Holmes non?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 27/11/2016
Sang : mêlé
Statut : célibataire
Feat : Je Chang Wook / crédit carole71
10 eme année
Voir le profil de l'utilisateur




Shion Leing
10 eme année
Mar 29 Nov - 14:33
Abigail me confie qu'elle pense être plus timide que moi. Oui peut être. Il est vrai que quand elle m'a parlé un peu plus tôt elle bafouillait mais se n'est jamais facile de prendre la parole quand on ne connait pas la personne qu'on a en face de soi. C'est avec beaucoup d'attention que je l'écoute poursuivre. Il est vrai que pour la guitare j'aurais pu le remarquer. Elle me parle d'un dénommé Sherlock Holmes j'en ai vaguement parlé à travers des livres moldus, des livres policier.

"C'est vrai je ne me suis pas arrêter au détail de la corne et des ongles. Il faut faire attention avec l'hiver que ça ne te fasse pas des plaies avec le froid. ça pourrait devenir douloureux quand tu joue."

Jouant aussi de la guitare je lui montre mes mains pour lui montrer que moi aussi. Bien que je ne joue pas devant un public la guitare est un instrument mélodieux. Mon père m'a apprit à en jouer. Je reprends au bout d'un moment

"J'aime bien jouer de la guitare, mon père m'a appris quand j'étais petit. Si tu veux un jour on pourrait essayer de partager un moment de musique?"


Je ne connais pas beaucoup de jeunes jouant de la guitare. Ici c'est plus le quiditch. Je redonne le cahier d'écrit de la miss avant de reprendre

"Tu as déjà mis tes textes en musique?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 234
Date d'inscription : 25/11/2016
Sang : mêlée
Feat : Natalia Dyer
Prefet - 8eme année
Voir le profil de l'utilisateur




Abigail Moore
Prefet - 8eme année
Mar 29 Nov - 15:02
Comment se sentir plus stupide que moi actuellement? Je voulais faire ma maligne à montrer qu'il n'avait pas remarqué mes doigts alors que moi-même, je n'avais pas fait attention aux siens... Bravo Abi, tu as encore réussit à te rendre ridicule. Il valait mieux pour moi de répondre naturellement comme si de rien n'était afin de faire oublier ce passage.

"Ne t'en fais pas pour le froid, j'ai un peu de pommade dans ma valise."

Il me proposait alors de partager un moment avec lui? Jamais un garçon ne m'avait invité avant à jouer de la musique avec lui. J'en faisais régulièrement avec mes amis moldus mais dans le monde des sorciers, c'était une grande première.

"Bien sûr, j'adorerai jouer de la guitare avec toi!" lâchai-je alors avec enthousiasme.
"Personnellement, j'ai tout appris seule, mes parents n'y connaissent pas grand chose en art mais ils m'ont toujours soutenue dans mon apprentissage."

Je me frottais un peu les mains avant de reprendre mon cahier qu'il me rendit. Je le gardais alors près de moi avant qu'il ne me demande si mes textes étaient en musiques. Je passais ma main droite derrière mes cheveux et je répondis avec un rire nerveux:
"Oui, tous sont en réalités des chansons que j'ai écris et composé."

Ayant alors attisé ma curiosité, je ne puis garder cette question en moi.

"Est-ce que tu as déjà écris et composé des chansons?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 27/11/2016
Sang : mêlé
Statut : célibataire
Feat : Je Chang Wook / crédit carole71
10 eme année
Voir le profil de l'utilisateur




Shion Leing
10 eme année
Mar 29 Nov - 19:54
Apparemment Abigail a une pommade pour prévenir les dangers du froid sur une peau abimé. C'est rassurant tout le monde ne prend pas ce genre de précaution. Est par instinct ou par mes études que j'ai ce coté inquiet et un peu surprotecteur? Qui sait? Je ne saurais pas moi même répondre à cette question. Cela pourrait être vraiment un bon moment de partager un petit moment de guitare en toute simplicité. Avec la musique on peut s'exprimer et aussi partager avec d'autres, créer un lien social. Je reprends avec beaucoup de douceur

"Tu dois avoir une bonne oreille musical et un véritable don pour la musique. Apprendre la musique tout seul n'est pas donné à tout le monde et..."

Je m'arrête de parler en sentant quelques choses de glacer et humide me tomber sur la main. Je lève la tête pour voir des petits flocons de neige commencer à virevolter. Je reprends

"Il commence à floconner...."

Est ce que j'ai déjà écrit. Je reporte mon intention sur la miss avant de reprendre

"Oui j'ai déjà écrit mais en coréen."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 234
Date d'inscription : 25/11/2016
Sang : mêlée
Feat : Natalia Dyer
Prefet - 8eme année
Voir le profil de l'utilisateur




Abigail Moore
Prefet - 8eme année
Mer 30 Nov - 9:00
Je me sentais flatée par Shion. Un don? Vraiment? Je n'étais pas de cet avis la. C'était le travail que j'ai fournis pendant plusieurs années qui m'ont amenée là où j'en suis aujourd'hui. Je ne puis tout de même rester insensible et aussi lui dis-je:

"Merci."

Il me dit alors remarquer qu'il commençait à neiger. Il y avait en effet des flocons qui commençaient à tomber. J'appréciais la neige, je trouvais la chute de cette glace si légère et merveilleuse. J'adorais profiter de ces petits moment de la vie, quand celle-ci nous sourit et réussit à nous surprendre et nous faire plaisir. J'observais la neige autour de moi quand Shion me dit alors qu'il avait déjà écrit en coréen. Il était donc d'origine coréenne. Je ne connaissais pas beaucoup ce pays et donc cette culture mais j'étais curieuse et j'aurai aimé découvrir cela.

"En coréen? Tu pourrais me montrer? Je ne connais pas la sonorité de cette langue et j'aimerai bien l'entendre si ça ne te dérange pas. Si tu le souhaites, je pourrai essayer de chanter un air en retour?"


Je regrettais déjà ce que je venais de dire. Chanter en a capella? Je me maudis intérieurement d'avoir dit ça mais je ne pouvais plus reculer et je le ferai si il le demande.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tarentallegra :: Cachots :: Les cendres...-
Sauter vers: