:: Extérieur de Poudlard :: Le parc Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

The more I try to hide it, the less I can't deny it -Kathleen

avatar
Messages : 96
Date d'inscription : 21/11/2016
Sang : Pur
Statut : Son coeur de glace se réchauffe à la simple vue de ses cheveux de feu...
Feat : Lily Loveless
Préfet en chef ~ 9ème année
Voir le profil de l'utilisateur




L. Electra Black
Préfet en chef ~ 9ème année
Dim 12 Nov - 16:45
Kalectra

« And the more I get infected. »

Ce serait mentir que de dire que la Black avait passé une bonne nuit. Son esprit avait été préoccupé plus qu’à son habitude. La blonde se repassait en boucle les mots des hiboux de la rousse qui occupait si souvent son esprit depuis tout ce temps et semblait bien plus préoccupée qu’à son habitude. Certainement parce que, lorsqu’elle avait essayé d’interpellé à plusieurs reprises la Weasley dans la grande salle lors du repas, cette dernière l’avait royalement ignoré, et lorsque la blonde était allée jusqu’à s’assoir à la table des rouges, près d’elle, pour lui parler calmement, la rouquine s’était simplement levé et était partie, la laissant totalement sans voix. Ce n’était pourtant pas le genre de la rousse de l’ignorer de la sorte, mais il semblait que peut être, leur échange de courrier avait été plus important que la jeune femme voulait bien le croire en vu du mal que se donnait Kathleen pour soudainement l’éviter. Se chercher des noises mutuellement avait toujours été comme un sport pour les deux, mais là, elle pouvait bien sentir que c’était différemment, elle lui en voulait pour quelque chose, mais la blonde n’arrivait pas à mettre le doigt sur quoi. Elle n’avait pas insisté d’avantage, le simple fait qu’elle se lève et parte dès qu’elle s’était assise près d’elle parlait pour elle, elle ne l’avait même pas calculé et même si elle ne l’avouerait jamais, Electra avait clairement senti son cœur se serrer, l’inquiétude d’avoir été un peu trop loin dans ce stupide comportement la prenant. Elle n’avait pas beaucoup de gens proches d’elle. Des spires, des bouches trous, des lèches cul, elle en avait à la pelle, bien évidemment, mais de vrais personnes qui se soucient sincèrement d’elle, c’était plus rares, et même si elle le montrait à sa façon, il était plus qu’évident que la fille des Weasley était importante pour elle.

A sa façon, aussi bizarre soit elle. Et c’est la rousse qui avait raison, c’était une « pétocharde » de fuir ce qui les liaient et qu’elle refusait d’admettre ou d’accepter. Mais même si c’était évident, c’était inconcevable.

Seulement la patience n’avait jamais été la plus grande qualité de la blonde, et aussi, dès son réveil le matin elle s’était mis en tête de ne pas se laisser faire et de lui demander une explication claire et nette. Et c’est donc pour cela qu’en ce début de week end, elle s’était mise à interroger un peu tout le monde pour savoir s’ils avaient vu la préfète gryffondor, prétextant devoir organiser une ronde avec elle. L’automne avait bel et bien fait son apparition à Poudlard et en Ecosse, ils étaient rudes, cette année, nul doute qui l’hiver serait glacial. La Black avait déjà sorti toute sa panoplie et s’était emmitoufflé dans son bonnet, ses gants et son écharpe aux couleurs de sa maison quand sa petite enquête la mena jusqu’au parc. Et vu le froid qui régnait déjà en ce mois de novembre, elle ne tarda pas trop à trouver l’objet de ses recherches, reperant de loin sa cheveulure de feu au pied d’un arbre, accompagnée par un poufsouffle, le nez dans des livres. Un large sourire se dessina sur ses lèvres alors qu’elle s’avançait vers eux, ne s’arrêtant qu’à leur hauteur, agitant sa baguette pour fermer sechement le livre qu’ils lisaient histoire de se faire remarquer. Un sourire mesquin s’installant sur son visage quand le poufsouffle levait les yeux vers elle, l’air inquiet.

« Dehors. » lacha la blonde au jaune qui la regarda un peu étonné.
« Euh… on est déjà dehors Black… »

Soupirant longuement et levant les yeux au ciel, ce que les poufsouffles pouvaient être stupides parfois, manquant de patience, elle se fit plus concises.

« Laisse nous seules, par Merlin ! »

Le jaune se releva, ne semblant pas très rassuré de laisser la rouge seule avec la verte,et ça, la Black le remarqua.

« Je ne vais pas m’attaquer à une préfète, et réfléchis un peu. Par contre je ne peux pas en dire autant pour toi si dans trois secondes tu es encore là. »

Le poufsouffle vira blanc et ne tarda pas à les laisser seules, s’excusant auprès de son amie. Ravie, les prunelles d’Electra se posèrent enfin sur la Weasley, l’air un peu plus énervé.

« Ce petit jeu stupide auquel tu joues avec moi ne me plait pas énormément. Tu sais qu’on ne me snobbes pas comme ça non ? »


© Chieuze


_________________

I am not a Monster.




Monstre, n.m. : Personne effrayante, inhumaine, qui suscite l'horreur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 64
Date d'inscription : 23/11/2016
Sang : pur
Statut : étudiante à Poudlard
Feat : Sophie Turner (crédit killer frome a gang)
Prefete ~10eme année
Voir le profil de l'utilisateur




Kathleen A. Weasley
Prefete ~10eme année
Lun 13 Nov - 22:16
Kalectra

« And the more I get infected. »

C’était vraiment du n’importe quoi, Kathleen Weasley, au caractère bien trempée, une fille entourée d’uniquement de garçon, elle n’avait pas sa langue dans sa poche et elle savait s’exprimer. Ce qui était pourtant assez complexe, c’était qu’elle n’avait pas forcément le meilleur timing pour ça. Elle était capable de passer du vert bouteille au rouge sang en quelques secondes surtout lorsque la personne à qui elle s’adressait à ce moment-là, ne la comprenait pas, ou pire encore, faisait semblant de ne pas comprendre. Dans ce genre de situation, il ne fallait pas vraiment croiser la Griffondor qui voyait rouge car le coup de patte du lion n’était pas loin d’arriver. Elle pouvait devenir sacrément nerveuse et bien des rouges l’avaient évité de justesse, au risque de se faire prendre une salve de réprimande dont il n’était pas forcément coupable. Malheureuse, c’était peut-être le mot du soir surtout durant le dîner ou elle sentait parfaitement le regard pressant et quémandeur de la blonde, assise à sa table, dans sa direction. C’était dur de résister, Kathleen, c’était son point faible. C’était sa perte assurée en plongeant dans les yeux bleus océan de la verte. La blonde le savait sûrement, elle était peut-être pas consciente de la glissante que l’étudiante pouvait ressentir lorsqu’elle plongeait dedans. C’était indéfinissable, la chute d’Alice aux pays des Merveilles mais cela, Electra n’en avait que faire. Ce n’était que des inepties, des histoires de sang-de-bourbe que la rousse avait osé s’y intéresser avec l’une de ses amies. Tremblante, elle était nerveuse, elle finissait son jus de citrouille quand, soudain, elle sentit un courant d’air lui passer dans le dos. Elle n’était pas très sûr d’elle, elle préférait vérifier. Heureusement, la couleur verte et argent de sa tenue d’écolière, «Damn, ce qu’elle peut être sexy dedans… » lui avait permis d’éviter ses orbes bleus. Elle se mordit la langue, en reposant son verre, elle sentait ses yeux la transpercer mais elle résista. Difficilement mais seulement pour faire enrager la Black, Kathleen quitta la table, snobant la blonde qui était prestement venue à sa rencontre, à sa table, sous les yeux éberlués ou indignés, il fallait bien le dire, des Griffondors.

Tout une journée à éviter une Black, celle que la Weasley avait tant lutté pour la suivre, pour la connaître maintenant elle l’évitait. L’échange d’Hiboux de la veille n’avait pas été aussi concluant qu’elle l’aurait souhaité. C’était idiot mais elle en avait d’être un secret, et le jalousie la rongeait. C’était simple d’être jalouse lorsqu’on avait envie que d’autres petites frivoles arrêtent de courtiser ce que la rouge désirait à elle. Rien qu’à elle. Que pour elle. Apparemment, ses allusions étaient tombées dans l’oreille d’une sourde et si Electra était d’humeur à rigoler, ou à taquiner, Kathleen l’était beaucoup moins alors elle avait mit fin à la discussion par la voie des airs puis complètement. Même leur jeu de regard ne l’aidait pas à avoir l’esprit claire alors elle avait tout arrêté. C’était dur, alors elle quitta le château pour se trouver un endroit où la Préfète ne la trouverait pas. Aucun croisement au détour d’un couloir, d’un cours, non, accompagnée de son meilleur ami Poufsouffle, elle lisait un livre, le comparer à d’autre, imaginer une suite, ou pas. Elle sortait la verte de sa tête, ayant enfin trouvé un subterfuge mais ce dernier ne l’incitait pas vraiment à sourire. La rouquine voulait la blonde mais elle ne savait pas comment y arrivait surtout avec les principes de cette dernière. Et pourtant, Kathleen serait tellement prête à faire des sacrifices pour elle, tout lui donner jusqu’à sa propre alors qu’Electra n’était même pas certaine de pouvoir gérer au mieux la sienne. Difficile d’entrée dans le petite monde de la Serpentard mais ce n’était pas un problème, le temps donnait tout ce que l’on voulait. Aujourd’hui, cela faisait un an depuis qu’elles avaient fini par vraiment échanger ensemble. Ce n’était pas si loin d’ici, c’était sur le Stade de Quidditch. Les papillons lui venaient automatiquement après qu’elle y pensait, difficile de redescendre après, elle se mordit la lèvre jusqu’à ce que quelqu’un les interrompt.

« Dehors. » lâcha Electra qui s’était habillée comme la rousse mais aux couleurs différentes. Avec une brève bataille, peine perdue, avec la verte, sans réussir à avoir une explication qu’elle semblait ne pas avoir besoin à donner, il partit. « [...] Par contre je ne peux pas en dire autant pour toi si dans trois secondes tu es encore là. » Le poufsouffle semblait un peu perplexe mais après un bref regard échangé avec lui, elle lui intima de partir même si elle aurait préféré prendre la fuite avec le blaireau. Soupirant, Kathleen rangea ses livres, qui lui donnaient des airs typiquement d’un aigle, d’une bleu enfouie en elle. C’était facile de voir comment Electra pouvait être énervée car elle réfléchissait toujours avant de s’adresser à la rousse. Par contre, si c’était pour se venger sur ses victimes, il n’y avait là aucune raison de cogiter. C’était facile, presqu’un instinct de prédateur féroce dont la Griffonne aimait terriblement. Au dela de tout ce que tout le monde voyait, Weasley savait parfaitement que ce masque cachait quelque chose qu’Electra semblait absolument vouloir cacher. Elle se donnait l’étiquette d’une démone pour effrayer les faibles, soumettre les plus égaux et combattre les plus forts. « Ce petit jeu stupide auquel tu joues avec moi ne me plait pas énormément. Tu sais qu’on ne me snobes pas comme ça non ? » En contre-plongée, la blonde était encore plus belle, puissante et son charisme l’impressionné énormément : « Justement, j’arrête de jouer et c’est peut-être ça qui te gêne... » Electra, cette étoile brillante que personne n’arrivait à atteindre, elle échappait à chaque fois qu’on essayait de l’atteindre : « Qu’est-ce que tu veux ? » finit Kathleen par demander, une fois qu’elle s’était redressée, perdue dans ses yeux magnifiques.

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 96
Date d'inscription : 21/11/2016
Sang : Pur
Statut : Son coeur de glace se réchauffe à la simple vue de ses cheveux de feu...
Feat : Lily Loveless
Préfet en chef ~ 9ème année
Voir le profil de l'utilisateur




L. Electra Black
Préfet en chef ~ 9ème année
Jeu 16 Nov - 12:14
Kalectra

« And the more I get infected. »

La Black savait parfaitement qu’elle prenait des risques à se confronter de la sorte à la Weasley, mais c’était plus fort qu’elle, elle n’avait pas l’habitude de subir une quelconque frustration, elle qui prenait tout dès qu’elle le désirait. Mais Kathleen, s’était différent, elle lui avait toujours tenu tête, lui avait toujours résisté à elle et ses humeurs aléatoires, jamais elle n’avait cédé à ses caprices et ne manquait pas de lui montrer de la résistance si elle ne partageait pas son avis, et c’est, indéniablement, ce qui l’avait attiré sans équivoque vers la rouge. Elle n’avait que faire de ce que les gens diraient à la voir trainer de plus en plus souvent avec la gryffondor, la verte ne se préoccupait que très peu de cette guerre entre maison, ce qui d’ailleurs, pouvait être assez étonnant de sa part quant au contraire, on connaissait ses opinions politiques plutôt fermés quant à la place des nés moldus et sang mêlés à Poudlard. Peut être que fréquenter son opposé parviendrait un jour à la faire changer d’avis mais pour l’heure, il y avait encore énormément de travail. Kathleen n’avait jamais peur de faire front face à la blonde, et ça, c’était quelque chose d’unique à la rousse car dans tous Poudlard, en dehors du corps enseignant, les élèves, la majorité du moins, se pliait en quatre pour elle dès qu’elle claquait des doigts. Il n’y avait pas de défi pour elle, et non pas qu’elle voyait la lionne comme un jeu, loin de là ; cette nouvelle dynamique l’enchantait et la forçait à devoir repousser ses limites si elle voulait conserver cette relation. Et c’était là la chose la moins facile pour la verte qui n’avait pas l’habitude de devoir faire des efforts et donner de sa personne si elle voulait que les choses aillent bien.

Et la preuve était là, l’inquiétude l’avait rongé toute la nuit, et l’idée que la rouquine puisse ne plus du tout vouloir lui parler l’avait travaillé bien plus que jamais elle n’accepterait de l’admettre. Sa nature lui causerait sa perte, sans nul doute, et c’était ce qui était par ailleurs l’origine de ce petit conflit, sa stupide et inutile fierté, tout ça à cause d’une simple question pourtant. Enfin bref, chassant le blaireau, la vipère se retrouva seule avec la lionne, la confrontant sans une once d’hesitation, voulant une explication sur le comportement de celle-ci. « Justement, j’arrête de jouer et c’est peut-être ça qui te gêne... » Levant les yeux au ciel, soupirant bruyamment, la blonde se pinça les lèvres, visiblement plus qu’agacée par cette réponse qui fut loin d’être celle qu’elle esperait entendre. La suivant du regard quand elle se relevait, elle sentait sa volonté s’effriter un peu maintenant que la Weasley était juste là, face à elle, à sa hauteur, ses yeux plongés dans les siens. « Qu’est-ce que tu veux ? » La fixant un peu étonnée de cette question, elle fut un peu prise de court. Ce qu’elle voulait ? Personne ne lui avait jamais vraiment posé cette question, se contentant de deviner ou de faire ce qu’elle disait simplement, ne s’intéressant pas plus aux problèmes qui pouvaient ronger son esprit, mais Kat avait toujours été différente et c’est ce qui lui plaisait chez elle. La question la troubla au point de la laisser silencieuse une longue minute alors qu’elle-même cherchait la réponse pourtant évidente.

« Je veux savoir pourquoi tu te conduis comme un stupide troll du jour au lendemain simplement parce que je ne t’ai pas donné la réponse que tu voulais Weasley. C’est aussi simple que ça. Je veux savoir ce que tu attends de moi, et pas d’énigme cette fois. Les Weasley sont réputés pour leur courage, alors arrête de te cacher derrière ça et montre moi. »

Affichant un sourire confiant, elle restait convaincue que la balle était dans son camp, mais si il y avait quelque chose qu’elle oubliait constamment avec la rouge, c’était son caractère imprévible qui la surprenait toujours.



© Chieuze


_________________

I am not a Monster.




Monstre, n.m. : Personne effrayante, inhumaine, qui suscite l'horreur.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tarentallegra :: Extérieur de Poudlard :: Le parc-
Sauter vers: